Ce qui nous rend heureux : un guide pour votre visionnage, votre écoute et votre lecture du week-end

Cette semaine, Pat Sajak a vu son dernier tour, nous avons entendu parler d'une comédie musicale, c'est surprenant que nous n'ayons pas déjà eu, et les préquelles ne se termineraient tout simplement pas.

Voici ce à quoi l'équipe de NPR prêtait attention – et ce que vous devriez vérifier ce week-end

Queenie, sur Hulu

est une comédie dramatique basée sur un roman de Candace Carty-Williams. La série met en vedette Dionne Brown dans le rôle d'une Londonienne d'une vingtaine d'années en pleine crise de vie de jeune adulte – elle rompt avec son petit ami de longue date, sa carrière ne se déroule pas comme elle le souhaite, elle a une famille très dysfonctionnelle. Les trois premiers épisodes ressemblaient à un rechapage – une version trop familière d'Insecure ou de Survival of the Thickest – une jeune femme noire essayant de comprendre sa vie alors que tout va mal. Mais dès le quatrième épisode, la série aborde des thèmes qui, je pense, sont beaucoup plus spécifiques du point de vue – notamment autour de cette idée de confrontation au passé. Tenez-vous-y, car je pense qu’il trouve vraiment son rythme à mi-chemin.

« Kill The Lights » d'Alex Newell avec Nile Rodgers

Ma grand-mère est décédée la semaine dernière, donc ça a été une période difficile de savoir comment faire son deuil à distance. La plupart de ma famille est de retour à Trinidad, et il n'y a que moi à Los Angeles, traitant cette nouvelle toute seule. Je ne suis pas très doué pour ça, alors à la place, j'ai revisité une vieille playlist Spotify que j'avais créée il y a longtemps et qui n'est qu'un tas de chansons disco d'Alex Newell. Et oui, j'ai dansé dessus toute la semaine. L'une des chansons qui m'a vraiment aidé est « Kill The Lights ». C'est si brillant que même si vous êtes vraiment, vraiment triste, vous allez y taper du pied. Cela me donne juste un petit boost de sérotonine.

L'intrigue, de Jean Hannf Korelitz

Pendant que j'étais en vacances, j'ai lu un livre de 2021 intitulé Jean Hanff Korelitz. Il a une suite (appelée ) qui sortira en octobre. Jake est un romancier qui n'a pas été capable de se construire une grande carrière littéraire. Il enseigne dans un programme d'écriture et découvre qu'un de ses étudiants a une excellente idée de roman. Jake prend donc cette idée et en fait un roman au succès phénoménal pour lui-même – et vit dans la peur d’être découvert comme un imposteur. Ne lisez rien si vous n'avez pas lu car cela gâcherait

Le nouveau teaser de Wake Up Dead Man : A Knives Out Mystery

Je ne suis généralement pas un grand amateur de bandes-annonces. Je ne suis pas fan du long et lent filet de promotion. Mais ils ont sorti une bande-annonce pour un film de 2025 dont je suis si heureux d’avance. C'est ce qu'on appelle – c'est le prochain film du réalisateur Rian Johnson. Je vais adorer ce film pour toujours, tout comme j'aime Knives Out et Glass Onionforever. Ces mystères sont un mélange si parfait de nourriture réconfortante, de comédie et d’intelligence. Et c'est tellement amusant d'avoir quelque chose à espérer complètement et sans vergogne.

Plus de recommandations de la newsletter Pop Culture Happy Hour

Que vous vous soyez déjà intéressé ou non au déroutant de Netflix vous trouverez peut-être quelque chose de fascinant dans le reportage de Kathryn VanArendonk dans Vulture sur le processus de la série et ses contradictions inhérentes – et les allégations juridiques à son encontre.

J'ai fait beaucoup de lecture pendant les vacances, et l'une des choses que j'ai lu, sur la recommandation de l'écrivain Mark Harris, était le roman Everybody Knows. Mark l'a décrit comme « un thriller noir de Los Angeles extrêmement méchant, sombre et efficace, influencé par le showbiz, qui sait de quoi il parle. » Je suis entièrement d'accord. Je voudrais également souligner que cela ferait une sacrée double-affiche avec le classique instantané de non-fiction de Maureen Ryan, Burn It Down, qui vient d'être publié en livre de poche.

J'espère que vous lisez le travail de Maris Kreizman sur Lit Hub si vous êtes un amateur de livres ou même si vous ne l'êtes pas ; son dernier banger est une version très intelligente et simple pourquoi les livres devraient avoir des crédits.


vous inscrire à notre newsletterPodcasts AppleSpotify