Il a perdu son alliance. Un groupe d’étrangers s’est présenté pour le trouver.

Lorsque Joseph Novetske a fini de ratisser les feuilles dans son jardin il y a quelques semaines, il s’est soudainement arrêté alors qu’il retournait vers sa maison.

« Il m’est arrivé de regarder ma main. Pas de sonnerie », a déclaré Novetske, 80 ans, qui vit à Charlotte, Michigan, avec sa femme, Mary Ann.

Son alliance fabriquée à la main – qu’il portait pendant 42 ans – avait glissé. Inquiet, il se mit à le chercher.

Le couple a conçu ensemble l’alliance en or avant de se marier en 1981, en sélectionnant soigneusement une croix au centre et des vignes autour, signifiant «la vigne de la vie« , a déclaré Mary Ann Novetske, 71 ans.

Lorsqu’il n’a pas pu trouver la bague, « j’étais découragé », a déclaré Joseph Novetske.

Le couple a fouillé la cour sans succès. C’est vers la fin de la journée qu’il réalisa qu’il avait disparu, et il commençait à faire nuit.

«Je me sentais plutôt désespérée», a déclaré Mary Ann Novetske.

Le lendemain matin, le 5 novembre, elle a posté dans un groupe Facebook privé appelé « Que se passe-t-il actuellement à Charlotte, dans le Michigan? » La ville compte environ 9 200 habitants.

« Est-ce que quelqu’un a un détecteur de métaux ? » a-t-elle écrit dans un article, expliquant ce qui s’était passé.

Peu de temps après avoir partagé la publication, le mari et la femme – qui ont trois enfants adultes et cinq petits-enfants – sont allés à l’église. Au moment où ils ont quitté le service, Mary Ann Novetske avait reçu des dizaines de réponses à son message.

« C’étaient des gens que nous ne connaissions même pas qui étaient prêts à venir nous aider », a-t-elle déclaré. « Ils sont venus tout de suite. »

Cet après-midi-là, huit personnes se sont présentées chez elles – dont cinq étaient des étrangers et les trois autres étaient des voisins – pour chercher la bague. Quelques-uns d’entre eux avaient apporté des détecteurs de métaux.

Ils ont fouillé la grande cour arrière, qui, selon Mary Ann Novetske, a à peu près la taille d’un demi-terrain de football. Il était rempli de plusieurs grands tas de feuilles que son mari avait ratissées la veille.

« Ils ne nous connaissaient pas, mais ils étaient là, prêts à nous aider », a déclaré Mary Ann Novetske. « C’était excitant de voir autant de gens s’intéresser à cela. »

Son mari a également été touché.

« Nous aimons la communauté », a-t-il déclaré. « Évidemment, d’autres personnes aussi. »

Ainsi commença la recherche de la bague. Ensemble, ils ont parcouru un tas de feuilles à la fois et ont étalé les tas sur une grande bâche pour faciliter la détection de l’anneau au milieu des feuilles.

« Deux heures après, j’étais convaincue que nous n’allions pas trouver cette bague », a déclaré Mary Ann Novetske.

« Il y avait tellement de feuilles mouillées, c’était comme essayer de trouver une aiguille dans une botte de foin », a déclaré Lisa Delcamp, qui habite à côté des Novetske.

Mais les gens n’abandonnaient pas.

« C’était une chasse communautaire », a déclaré Delcamp.

De plus, a-t-elle déclaré, ce faisant, « j’ai rencontré beaucoup de gens sympas ».

Lorsque les recherches ont atteint la troisième heure, le groupe a commencé à travailler collectivement sur un tas de feuilles au fond de la cour. Les gens qui possédaient des détecteurs de métaux les utilisaient, et les autres utilisaient leurs yeux et leurs mains.

Puis Joseph Novetske a vu quelque chose de brillant.

« J’ai vu le groupe refléter la lumière parce que c’était une belle journée ensoleillée », a-t-il déclaré. « Et voilà ! »

« J’ai été très surpris et reconnaissant », a-t-il ajouté.

Les chercheurs étaient ravis.

« J’ai juste commencé à pleurer », a déclaré Delcamp.

Mary Ann Novetske était également émue, non seulement parce que la bague de son mari n’était plus perdue, mais aussi parce qu’un groupe d’étrangers s’en souciait suffisamment pour passer leurs dimanches après-midi à la chercher. L’histoire était rapporté pour la première fois par WLNS 6 News.

«J’étais tellement étonnée que quelque chose d’aussi petit, mais si important pour nous, soit découvert», a-t-elle déclaré.

« Nous nous connaissons et nous l’aurons toujours », a-t-elle ajouté, mais la bague est « toujours un symbole important ».

Certes, dit Joseph Novetske, le groupe était un peu lâche depuis un moment. Après avoir trouvé la bague, le couple s’est rendu directement chez le bijoutier pour la faire redimensionner.

« Cela ne mène nulle part maintenant », a déclaré Mary Ann Novetske.

Même si perdre la bague était stressant et que ce n’était pas quelque chose qu’ils recommanderaient aux autres, le couple a déclaré que la retrouver les avait remplis d’espoir.

« Nous devons veiller les uns sur les autres et être prêts à intervenir », a déclaré Joseph Novetske.