Da'Vine Joy Randolph remporte le prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour « The Holdovers »

Quelques années seulement après son rôle marquant dans – et après d'excellents tournants plus récents, dont et – Da'Vine Joy Randolph peut désormais se considérer comme une gagnante d'un Oscar. Dimanche, elle a remporté le prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa performance émouvante dans Paul Giamatti l'a escortée sur scène.

« Pendant si longtemps, j'ai toujours voulu être différente. Et maintenant je réalise que j'ai juste besoin d'être moi-même. Et je vous remercie de m'avoir vue », a-t-elle déclaré en acceptant le prix lors de la cérémonie de dimanche.

Ses remerciements comprenaient un message spécial (et peu orthodoxe de nos jours) adressé à son publiciste.

Randolph a connu une belle séquence cette saison de récompenses, récoltant les éloges de la BAFTA, de la Screen Actors Guild, du National Board of Review et de nombreux cercles de critiques.

Dans la comédie dramatique d'époque du réalisateur Alexander Payne, elle incarne Mary Lamb, directrice de la cafétéria d'un pensionnat de la Nouvelle-Angleterre, pleurant la perte de son fils, décédé au combat au Vietnam. Pendant les vacances d'hiver, elle noue des liens avec les autres «restants» restés sur le campus, le professeur de classiques grincheux Paul Hunham (Giamatti) et l'étudiant en difficulté Angus Tully (Dominic Sessa).

Le film parvient à équilibrer sentimentalité et esprit vif, et Mary fonctionne sans doute comme le cœur du film – une figure aux multiples facettes qui est plus qu'une simple mère en deuil.