Charles a reçu une lettre de Noël manuscrite d’une fillette de six ans lors d’une visite à l’église

Le roi a reçu une lettre de Noël manuscrite d’une jeune fille lors d’une visite dans une église orthodoxe.

Charles a assisté mardi à un service de l’Avent et à une réception de Noël au Centre de l’Église orthodoxe copte du Royaume-Uni à Stevenage, dans le Hertfordshire.

Sa visite s’inscrit dans le cadre des efforts continus visant à encourager le dialogue interreligieux et une meilleure compréhension des différentes religions en Grande-Bretagne et à l’étranger.

Taormina, six ans, s’est approchée du roi au milieu de la foule et lui a remis la lettre, qui comprenait des cœurs d’amour et les mots « Joyeuses fêtes ! » et « À : le roi Charls ».

La communauté copte orthodoxe, une communauté chrétienne égyptienne indigène, s’est développée avec la création d’un diocèse à Londres, comptant désormais environ 40 000 chrétiens coptes orthodoxes au Royaume-Uni.

Ils représentent environ 15 % de la population égyptienne, soit la plus grande présence de chrétiens au Moyen-Orient, mais ceux de foi chrétienne sont confrontés à des persécutions généralisées dans la région.

Charles a visité le centre pour la dernière fois il y a presque exactement 10 ans, lorsque le prince de Galles, en décembre 2013, et des photographies de l’occasion ont été exposées à l’entrée.

Le roi a été accueilli à son arrivée par le Lord Lieutenant du Hertfordshire, Robert Voss, les conseillers locaux et l’évêque de St Albans, Alan Smith.

Un service de 15 minutes comprenant des prières, des lectures de l’Évangile et du Credo orthodoxe a eu lieu dans la cathédrale Saint-Georges, avec Charles assis au premier rang des bancs.

À la fin du service, les sœurs Sarah et Laura Ayouba ont donné une prestation de violoncelle et de violon au visiteur royal.

Charles a ensuite été conduit à la salle paroissiale, où il s’est arrêté pour parler avec des personnes présentes sur quatre stands présentant différents services organisés dans le diocèse.

Il s’est ensuite serré la main et a échangé des rires alors qu’il traversait la congrégation d’environ 500 personnes dans la salle bondée, pour finalement tomber sur Taormina et recevoir sa lettre.

Le roi a également reçu un fragment de l’autel copte orthodoxe du Saint-Sépulcre à Jérusalem des mains de l’archevêque Angaelos.

Il a ensuite signé le Livre d’Or avant de dévoiler une plaque commémorant sa visite.

S’adressant à la congrégation après l’inauguration, Charles a déclaré qu’il avait « la plus grande admiration pour la communauté copte », avant d’ajouter : « Si je puis dire, cela a été une occasion très spéciale et je ne veux vous souhaiter qu’une très bonne fête. Noël en effet.

Le roi a conclu sa visite en plantant un prunier devant le centre et a salué les participants en partant.

David Boutros, administrateur du diocèse copte orthodoxe de Londres, a déclaré à l’agence de presse PA : « Cela me rend vraiment fier que notre roi ait décidé de venir nous rendre visite dans notre église, et c’est un jour spécial dont je parlerai à mes enfants. et j’espère qu’ils me poseront des questions sur l’avenir.

Sa collègue administratrice, Tina Salih, a déclaré à PA : « Je pense que pour beaucoup d’entre nous, nous avions entendu parler de la venue du roi il y a 10 ans, mais cette fois, pouvoir en être témoin… c’est une expérience assez humiliante. »