Starmer est plus réceptif à mes idées que le parti de Sunak, déclare le donateur conservateur

Un donateur conservateur a déclaré que Sir Keir Starmer du Labour était « plus réceptif » à ses propositions que le parti au pouvoir de Rishi Sunak.

John Caudwell, fondateur du détaillant de téléphonie mobile Phones4U, aujourd’hui disparu, a fait don de 500 000 £ au Parti conservateur avant les élections de 2019, lorsque Boris Johnson était à sa tête.

Mais le milliardaire a semblé déçu par le parti ces derniers mois, après avoir critiqué la décision du Premier ministre M. Sunak cet automne d’édulcorer les propos sur le zéro net.

Et dans des commentaires faits vendredi, l’homme d’affaires a fait l’éloge de Sir Keir, le chef de l’opposition, et a refusé d’exclure la possibilité de fournir de l’argent au trésor de guerre du parti travailliste avant les probables élections générales de l’année prochaine.

J’ai rencontré Keir Starmer et il est plus réceptif à mes idées que le parti conservateur.

Homme d’affaires John Caudwell

S’exprimant sur l’émission Any Questions? de BBC Radio 4 programme, M. Caudwell a déclaré : « J’ai proposé tellement de politiques au Parti conservateur pour redonner de la grandeur à la Grande-Bretagne, pour y remettre les grands, stimuler le PIB, redonner de la richesse au peuple.

« J’ai rencontré Keir Starmer et il est plus réceptif à mes idées que le parti conservateur.

« Est-ce que cela signifie que je fais un don ? Je ne peux pas répondre à cela.

« Mais que puis-je vous dire, c’est que tout parti qui rend la Grande-Bretagne grande en ayant les bonnes politiques… tout parti qui fait ce que je pense rendra à nouveau la Grande-Bretagne grande… je ferai un don. »

M. Caudwell a déclaré au Sunday Times en septembre qu’il ne soutiendrait plus financièrement les conservateurs si M. Sunak maintenait son changement de position sur les politiques environnementales.

« Si Rishi s’en tient à cela, est-ce que je ferai un don au Parti conservateur ? Absolument pas. Aucune chance avec les décisions qu’ils prennent en ce moment », a-t-il déclaré.

« Est-ce que je passerais au Labour ? La réponse à cette question est très simple : je soutiendrai tout parti qui, à mon avis, fera ce qu’il faut pour la Grande-Bretagne à l’avenir. »

Le leader travailliste Sir Keir est en passe de devenir le prochain Premier ministre, selon les derniers sondages.

Son parti est régulièrement en tête dans les sondages d’opinion, certains sondages le plaçant jusqu’à 20 points d’avance sur les conservateurs, au pouvoir depuis 2010.